Le magasinage social

Dans mon billet sur le Panomara des médias sociaux 2011, j’avais terminé en indiquant que je reviendrais sur des sites sociaux que je ne connaissais pas. La grande famille du commerce social est en plein développement.

En faisant des recherches, je tombe d’abord sur Jessika William du blogue Commerce mobile qui explique comment magasiner avec tous ses amis en faisant du shopping social. Elle explique qu’on peut maintenant obtenir l’avis de nos amis sur nos achats sans que ces derniers soient présents à l’aide des boutons « J’aime » ou d’autres applications pour mobile. Déjà, je suis convaincu que le magasinage social n’est absolument pas pour moi. Il y a bien dix ans que je n’ai pas magasiné avec des amies ! À qui aurais-je besoin de demander l’avis pour mes achats personnels? Lorsque je fais des achats de vêtements, je veux par contre les essayer et juger moi-même de leur ajustement avant d’acheter et les achats électroniques pour cette catégorie d’achat ne m’intéressent nullement.

Je vous explique tout de même brièvement le fonctionnement d’un site de magasinage social. Polyvore est un outil de stylisme virtuel qui permet à l’utilisateur de se créer des looks en assemblant différents vêtements et accessoires mode puis on publie notre création et nos amis peuvent commenter le look. On peut, bien sûr, acheter les vêtements à même le site mais on peut aussi partir faire du magasinage réel avec les looks conçus enregistrés dans notre téléphone cellulaire. J’ai commencé à créer un « set », mais j’ai perdu l’intérêt et je montre plutôt celui d’une autre internaute. 54 personnes ont trouvé le look « fab », « super », etc. Ce type de sites est pour une clientèle adolescente ou de jeunes femmes passionnées par la mode, ce n’est donc vraiment pas pour moi.

Ces sites proposent des coupons et des achats groupés, c’est une nouvelle forme de commerce électronique qui fonctionne bien. Dans les dernières semaines, aux Tuango, Groupon, BuyWithMe et LivingSocial se sont ajouté DealMango et FabFind car le phénomène prend de plus en plus d’ampleur.

Je ne suis pas dans le marché cible pour la mode, mais les rabais sur des activités, ça vient me chercher surtout lorsque c’est ma sœur qui connaît mes habitudes et goûts qui m’envoient les offres. D’où l’intérêt du magasinage social, on fait confiance aux recommandations de nos amis. En plus, les rabais offerts sont importants, ce qui incite aux achats. Bon magasinage!

 

 

 

 

Publicités